dimanche 20 mai 2018

Seitan DG (directeur général)

On reprend l'avion, et cette fois, grâce à Cuisiner pour la Paix et Sophie, cap sur le Cameroun !

Le Cameroun est un pays d'Afrique centrale, situé entre le Nigéria, le Tchad, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo.

Avant la période coloniale, les habitants ne formaient pas un seul groupe homogène et présentaient plusieurs formes d’organisation sociale allant de royaumes structurés à des ethnies nomades. 
Au XIXe siècle la colonie allemande place le Cameroun sous protectorat. 
À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Cameroun est placé sous la tutelle de la Société des Nations et confiée à l’administration de la France pour sa partie orientale et du Royaume-Uni pour sa partie occidentale. 
L’ancien mandat de l'ONU sous administration française accède à l’indépendance sous l’appellation de République du Cameroun. 
Il est rejoint par une partie du territoire sous administration britannique pour former la République fédérale du Cameroun qui, le 20 mai 1972, fut renommée République unie du Cameroun, puis République du Cameroun en 1984. 
Comme pour la plupart des États d’Afrique, le Cameroun et ses frontières actuelles résultent donc de la colonisation européenne.

Le Cameroun est surnommé « l’Afrique en miniature » en raison de sa diversité climatologique, géographique, humaine, culturelle.

Le poulet DG est un ragoût de poulet (frit) servi avec un cocktail de frites de plantains, de légumes (carottes, poivrons, haricots verts ...) et de divers aromates. 
C'est une recette simple, ne demandant que peu d'ingrédients exotiques.

Ce plat date des années 80 et vient du pays Bamiléké (dans la région de l'Ouest au Cameroun). 
"DG" dans poulet DG vient de « Directeur Général ». 
Il porte ce nom car à l'origine, il était réservé à des personnes d'une certaine importance sociale.

Aujourd'hui, c'est une douceur qui est complètement démocratisée, d'autant plus que les ingrédients entrant dans sa composition sont accessibles à tous
(Source : Wikipédia)

J'ai pour ma part remplacé le poulet par du seitan, pour végétaliser la recette, et j'ai également remplacé les excellentes bananes plantains par des patate douces car je n'ai pas réussi à en trouver !
Ce n'est pourtant pas faute d'avoir cherché :( 

La recette originale provient du blog Tabou en cuisine.
200g de seitan
200g de haricots verts
2 carottes
1 poivron rouge
1 oignon
2 gousses d'ail
1 banane plantain (1 patate douce pour moi)
Une boîte de tomates pelées
2 feuilles de laurier
1 cuillère à café de gingembre en poudre
Du piment en poudre (au goût)
Un bouillon cube (légumes)
Un verre d'eau (environ 200 ml)
2 cuillères à soupe d'huile
Sel, poivre

1. Peler et couper en morceaux l'ail, l'oignon, la patate douche, les carottes, le poivron
2. Dans un wok faire chauffer de l'huile d'olive et y faire revenir le seitan et la patate douce (pas la banane plantain, si vous en avez trouvé)
3. Quand le seitan commence à dorer, couper le feu et réserver
4. Faire à nouveau chauffer un peu d'huile et y faire rissoler l'oignon et l'ail
5. Quand ils deviennent translucides ajouter la boîte de tomates pelées et laisser mijoter 5 minutes
6. Ajouter les haricots, poivron et carottes
7. Ajouter le gingembre, le piment, le bouillon et le laurier
8. Saler et poivrer
9. Ajouter également le seitan et la patate douce (pas la plantain) et laisser mijoter 30 minutes
10. Faire frire les bananes plantain et les ajouter dans les 10 dernières minutes de cuisson avec le reste

Bonne dégustation !

1 commentaire:

  1. un joli plat de bons ingrédients et bonnes épices
    excellent après-midi

    RépondreSupprimer

Laissez votre grain de sel

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...