mercredi 6 novembre 2019

Fondue de cajoubert à l'ail et au romarin

Aujourd'hui est le jour de la nouvelle édition de la Bataille Food, créée par Jenna du blog Bistro de Jenna, administré par Valérie du blog 1,2,3 Dégustez, qui se charge également de la page Facebook.

Le thème choisi par Maggy n'est pas facile, en tout cas pour moi, car il s'agit de notre plus belle recette ou fierté culinaire.
Bien entendu, c'est toujours dans ces moments-là que les recettes qu'on s'était promis de citer si l'on nous posait une question semblable, nous échappent ! 
Bien entendu, certaines reviennent à l'esprit, mais pour X ou Y raisons, ce ne sont pas celles-là que vous voulez mettre à l'honneur.
C'est un peu ce qui s'est passé, jusqu'à ce que l'on teste en repas du soir, une préparation se voulant ressemblante à du camembert fondu au four ou au barbecue.

Vous le savez peut-être, ou l'avez remarqué, mais depuis Mai 2018, mon compagnon et moi sommes véganes, le blog a donc pris une nouvelle tournure culinaire à partir de ce moment là.
Mais malgré tout, nous avons passé 30 ans de notre vie avec des goûts que nous aimions (comme le poisson, le fromage fondu ou les endives au gratin en ce qui me concerne) et il y a des moments (peut être est-ce dû à l'automne,...) où l'on a envie de ces goûts réconfortants, mais sans heurter nos valeurs.

Ce cajoubert a répondu à ces attentes car sans avoir un goût de camembert (ça n'en est pas), on a retrouvé un goût fromager qui nous y a fait pensé et que l'on avait envie de retrouver, ainsi qu'une texture fondante, et surtout (et c'est là que je me rends compte que les souvenirs culinaires sont plus que des goûts ou des odeurs), le fait de tremper son morceaux de pain directement dans le cajoubert tout chaud ! 

Voici les raisons qui m'ont poussées à choisir cette recette et pas une autre :)

La recette originale provient du blog Kind State of Mine.
 Pour le cajoubert
75g de noix de cajou, trempées au moins 4 heures (de préférence toute la nuit)
200ml d'eau
1 cuillère à café de sel en grains (réduire de moitié si vous utilisez du sel fin)
1 grosse gousse d'ail
1 cuillère à soupe de levure alimentaire (ou levure maltée)
1 cuillère à café de vinaigre de cidre
2 cuillères à soupe de farine de tapioca
Pour la cuisson
Quelques brins de romarin
2 gousses d'ail
1/2 cuillère à soupe d'huile d'olive
Poivre noir fraîchement moulu

1. Préchauffer le four à 180°C 
2. Recouvrir un petit plat rond de papier cuisson
3. Dans un plat, mettre tous les ingrédients du cajoubert et mixer pour obtenir un liquide presque parfaitement lisse
Le mélange sera très liquide
4. Verser le liquide obtenu dans une casserole et faire cuire à feu moyen-doux en remuant constamment avec une spatule en bois
5. Le liquide va commencer à épaissir et devenir grumeleux au début, c'est tout à fait normal
6. Continuer à remuer jusqu'à ce que le mélange devienne épais et gluant (penser à la texture de fromage fondu)
Attention, le liquide doit rester assez liquide pour pouvoir être versé dans le plat, il ne faut pas trop le cuire 
7. Vérifier l'assaisonnement et ajouter un peu de sel si nécessaire
8. Verser le mélange dans le plat
9. Couper les gousses d'ail réservées pour la cuisson
10. Les piquer à intervalles réguliers sur la surface de la préparation
11. Ajouter les brins de romarin
12. Verser l'huile d'olive et saupoudrer de poivre noir
13. Placer délicatement le plat dans le four et enfourner pour 20 minutes
Le cajoubert va gonfler légèrement pendant la cuisson et est prêt lorsqu'il a une peau légèrement dorée


Bonne dégustation !


Les participants sont :
  1. Jenna du blog du Bistro de Jenna
  2. Michelle du blog plaisirs de la maison
  3. Louisiane du blog Les gralettes
  4. Aurélie du blog Yellow mustard5
  5. Catalina du blog Le blog de Cata
  6. Nathalie du blog Cuisine voozenoo
  7. Valérie du blog 1.2.3.Dégustez
  8. Soulef du blog Amour de cuisine
  9. Viviane du blog quoi qu’on mange ?
  10. Ponpon du blog Miamponpon
  11. Lic du blog aussi délicieux qu’un gâteau
  12. Cenwen du blog Simplement Cenwen
  13. Docteur Chocolatine de la médecine passe par la cuisine
  14. Hélène du blog Keskonmangemaman
  15. Marie du blog Cooking and Bon Appétit
  16. Virginie du blog çà ne sent pas un peu le brulé la
  17. Samar du blog mes inspirations culinaires
  18. Nicolas du blog Dans ma cuisine à moi
  19. Lina du blog Chaud Patate
  20. Sylvie du blog La table de Clara
  21. Lova du blog Graine de faim Kely
  22. Michèle du blog Croquant -Fondant-Gourmand
  23. Delphine du blog oh la gourmande de del
  24. Fabienne du blog Famoh
  25. Christine du blog Pause- nature
  26. Maggy du blog Magg kitchenette
vegane, vegan, cuisine vegane

5 commentaires:

  1. Alors là, moi la normande qui 'bouffe' du Camembert AOP de Normandie au lait entier à longueur de temps et qui le défend bec et ongle, je demande à ouvrir mes horizons gustatifs en goûtant ce cajoubert dont les photos j'avoue mettent en appétit ;-) :-)
    Bonne fin de journée. Bizh. Viviane

    RépondreSupprimer
  2. Quel beau partage ce fauxmage à la noix de cajou, ça doit être délicieux. Chez mon blog j'ai une recette de fauxmage bleu dont la pâte est à la noix du Brésil et l'effet bleu est donné par la spiruline. Je suis tout à fait d'accord avec toi, ces vromages évoquent bien la fermentation, la texture et l'odeur du produit originel et même s'il ne le remplacent pas au niveau goût, ils sont des vrais gourmandises. Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  3. C'est une belle alternative au fromage fondu, ce cajoubert semble t- il !
    Merci pour cette découverte
    belle soirée
    Valérie

    RépondreSupprimer
  4. Quelle bonne idée ! Je ne pense pas à ce genre d'alternative alors j'ai hâte de tester !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. C'est super de pouvoir satisfaire ses envies sans heurter ses valeurs. Tu as fait une belle recette et un joli partage.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer

Laissez votre grain de sel

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...